in the name of Anne-Sophie

Aussi choquant que ça nous paraisse tous, notre belle Anne-Sophie nous a quitté le 22 avril 2010, pour rejoindre une paix désormais éternelle.

Malgré l’immense peine qu’elle laisse derrière elle, c’est un mémorial sincère et souriant que se veut être ce site, témoin de l’image vibrante que nous garderons à jamais d’Anne-Sophie, un ange aux multiples facettes et qui savait si souvent rire de la vie.

Les témoignages déposés ici seront transmis à sa famille, et nous vous en remercions par avance.

Écrivez un nouveau message dans le livre d’or

 
 
 
 
 
 
 

Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
155 messages.
Delphine Delphine a écrit le 26 avril 2010 à 12 h 36 min
Je ne sais quoi dire, je ne sais quoi écrire....c'est mon coeur qui parle, ma main qui tremble et ma tête qui pense toujours si t'étais ici. Si loin de nous, tu nous manques; si loin de nous, nous sommes toutes seules....mais si près de nos coeurs tu es et tu seras à jamais. Pour tous ces moments passés avec toi; pour tous ces pleurs, de joie ou de tristesse, que nous avons partagés; pour toutes ces victoires et ces défaites que nous avons eu ensemble.....pour tout cela et pour tout ce que tu es pour moi, tu resteras toujours avec moi. Surtout prends soin de toi, là-haut dans ton petit paradis, et surtout n'oublie pas qu'en bas, je penserai toujours à toi et qu'à jamais tu es graver en moi.... Tu me manques.... Delphine #17
domalain domalain a écrit le 26 avril 2010 à 12 h 34 min
mon fils anthony vous aimait tant il a tjrs cette belle lampe que anne sophie lui avait ffert il est tres chagrine ils ont gagne a tour pour le match de roller courage a sa famille famille domalain patrick
Val Val a écrit le 26 avril 2010 à 11 h 26 min
Hey ma p'tite poulette! Je garderai tellement de souvenirs de moments partagés avec toi: Nos années de hockey à st ouen et à ris, nos barres de rire, nos "concertos" dans ma voiture en retour de training, notre formidable épopée avec les frenchies à narch où nous avons vécu des moments uniques, nos été au skatepark de puteaux, nos soirées délire, nos conversation sur la vie, nos petites histoires de gonzesses, notre décalage avec ce qu'attend la société de femme de 30 ans.... tellement de choses partagées. Comme on le disait souvent, nous avons vécu en quelques années ce que d'autres ne vivent même pas en toute une vie...tu à vécu à 100 à l'heure, tu as vécu avec passion. Tu vas vraiment me manquer. Val
Myriam Myriam a écrit le 26 avril 2010 à 9 h 56 min
Je ne sais que dire. Je ne peux tout simplement pas imaginer que tu as quitté cette terre pour toujours. Pourquoi ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier ? Je suis heureuse d'avoir eu la chance de te rencontrer, et de patiner à tes côtés à quelques occasions. Mais je suis triste de réaliser que ça n'arrivera plus jamais. Qu'on ne partagera plus de pichet malgré la fatigue, qu'on ne parlera plus couture une fois que le sujet hockey était épuisé. Repose en paix, et puisse le paradis ressembler à une patinoire.
Laura T Laura T a écrit le 26 avril 2010 à 3 h 47 min
Anne So, Après ta visite à mon centre de rééducation cet été, on s'était promis de se rencontrer sur la glace face à face. Helas tu ne m'as pas attendu.... Après trois ans à St-ouen, ce que je retiens de toi c'est une fille passionée par le hockey et toujours motivée par un tournoi à l'arache loisirs ou fille dans toute la France. J'espère que tu as trouvé la paix ou tu es. RIP
Kiki Kiki a écrit le 26 avril 2010 à 1 h 34 min
Anne-So...un grand frisson m'a parcouru pour venir me glacer le dos quand j'ai lu cette horrible nouvelle. Je n'y croyais pas, je n'y crois toujours pas... Cependant ce n'est pas cette image que je garde de toi, mais plutôt celle d'une fille passionnée, débordante d'humour...une vraie dingue! Passionnée, je me rappelle des entrainements à Ris ou tu venais en RER (fallait vraiment être à fond et un peu folle pour prendre le RER à 22h30 à Grigny 😉 ). Le hockey était tout pour toi, sur lame, sur roulette...tant que tu tenais une crosse à la main. J'espère que là haut tu continues, que tu patines encore et toujours. En tout cas, pour moi, ici bas, à chaque fois que je monterai sur un terrain j'aurai une énorme pensée pour toi, plus besoin d'Isostar, Red Bull et compagnie, tu seras ma force pour avancer. Anne-SO je t'embrasse bien fort, et espère que tu as trouvé la paix dans les nuages. Christèle
cécile cécile a écrit le 26 avril 2010 à 0 h 17 min
Anne So On a à peine eu le temps de se connaître au sein de cette équipe de guerrières.. déjà des souvenirs, ta crème coco, les discuss de bancs, tes p'tites mimiques... Je sais pas pourquoi, ce qu'il s'est passé. J'espère que là où tu es tu as pu trouver apaisement amour et paix... Plein d'bougies pour t'aider si t'as besoin!! allez, p'tite guerrière vendeuse de rêve, on se r'retrouve dans une autre vie pour le faire ce tournoi de Prague !!! Merci Tout plein de pensées affectueuses pour tes ami(s) et ta famille Cécile/Nancy/#88
Jean-Marc et Mina Cara Jean-Marc et Mina Cara a écrit le 25 avril 2010 à 23 h 17 min
Lorsque Sandrine notre fille nous a appelé du Canada pour nous annoncer cette terrible nouvelle, il nous a été impossible d'y croire tant nous étions sonnés. Nous avions vu Anne-So lors de notre passage en France pour les vacances de Noël et nous avions retrouvé cette même jeune fille intelligente, vive et pétillante qui venait chez nous à Cohan lorsqu'elle était gamine. Elle s'asseyait dans la cuisine, sortait un bouquin, papotait longuement avec nous ou dessinait. C'est ce souvenir que nous garderons d'elle! Ce soir nous sommes tristes et nous pensons très fort à Guillaume, à Mathieu et à ses parents vers qui vont toutes nos pensées. Salut Anne-Sophie ! Tu manques déjà à beaucoup de monde. Jean-Marc et Mina Cara
Elody Elody a écrit le 25 avril 2010 à 21 h 11 min
Anso, tu nous a surpris et nous laisse seuls avec notre douleur. Celle de ne plus te voir, de ne plus partager notre passion pour le hockey, de ne plus être des notre tout simplement. Il ne me reste que de toi nos conversations MSN... Je les relis et je retrouve le sourire... Cette façon que nous avions de rire de tout et en particulier de nous même, de nos vies, de nos haut et nos bas, de nos histoires sentimentales, et ces "petits canards" qu'on aurai du aller voir, et ton « Je te chanterai Ex girlfriend de No Doubt toute seule avec ma guitare, en plus je ne sais pas en jouer ça va être dur pour toi, et si je suis motivée je peux chanter très mal » pour me remonter le moral dans ma déception, ton « Alors tu signes à Villeneuve ou pas? » face à mon désarroi d'hockeyeuse orpheline, ton « séductrice en série » pour rentrer dans mon délire, bref, de très bons souvenirs aux quels je repenserai souvent. Tu resteras dans nos cœurs à tous, et en particulier dans celui de tes coéquipières et amies hockeyeuses. Le hockey était bien plus qu'une passion pour toi. La NHL que tu regardais avec intérêt, les matches de l'équipe première de Courbevoie, les matchs de hockey sur glace que tu disputais avec Viry, les matchs de roller hockey que tu jouais avec Villeneuve, et cette formidable aventure que tu as vécu avec les Frenchies à NARCH... Autant dire que tu vivais ta passion au maximum. Part en paix dans un au-delà dans lequel tu as surement déjà retrouvé une patinoire. Rien n'effacera de nos cœurs ton souvenir... Nous restons seuls dans ce cauchemar collectif, avec nos contradictions, nos doutes, dont peut être celui de n'avoir pas été assez attentifs que nous aurions pu l'être à ta détresse. Mais tu nous donnes une belle leçon, celle d'aimer encore plus fort les gens qui nous entourent, leur montrer chaque jour, et apprendre à aimer la vie, l'aimer même si... God bless you. RIP Anso. Elo#64
vaness' vaness' a écrit le 25 avril 2010 à 20 h 46 min
ma tite chérie... ma vendeuse de reve, une superbe amie avec qui on pouvais s'éclater... ma partenaire de danse africaine quest ce qu'on a pu rigoler...tous les fous rire qu'on a pu avoir (surtout pour le fameux calendrier) toujours a sortir des conneries pour faire rire les gens... toujours le sourire... ma belle anne so je te regrette tu était une superbe fille... tu sera toujours et à jamais grever dans mon coeur... je t'aime ma anne so repose en paix ma belle
sophie sophie a écrit le 25 avril 2010 à 19 h 59 min
terrible nouvelle, je n y crois toujours pas , ton sourire ton humour va nous manquer , repose en paix . bisous Anso
matt matt a écrit le 25 avril 2010 à 19 h 28 min
à vendre : grand frère en loques, trop peu servi, moteur noyé par les larmes, à débattre pour pièces d'origine. putain anneso reviens
Perrine Perrine a écrit le 25 avril 2010 à 18 h 01 min
Je me préparais à te voir filer derrière la cage samedi avec le maillot de Viry sur le dos et la culotte blanche sur les fesses, celle que tu ne voulais pas changer et qui me faisait avoir confiance d'un simple coup d'oeil, parce que je savais que c'était toi avec le palet. Et que je ne risquais rien mais que la gardienne, en face, et les joueuses sur ton passage pouvaient avoir du souci à se faire. Alors de l'émotion oui, tout plein. Encore maintenant, encore demain, et encore à chaque fois que je monterais sur n'importe quelle glace ou n'importe quel terrain. N'importe quelle fichue glace, ou n'importe quel fichu terrain puisque tu n'y seras pas. En Suisse, aux Etats-Unis, partout en France et partout où tu pouvais poser le patin, d'ailleurs. AnneSo confidente, AnneSo méritante, AnneSo combattante, AnneSo souriante. Tu n'imagines pas comme j'ai adoré jouer avec toi cette année, te retrouver dans l'équipe adverse la semaine d'après, parler de nos histoires de nanas fighteuses dans un sport de mecs ou des prochains projets de hockey dans le monde. Hier à Viry, la bière était pour toi, le match aussi, l'entraîneur poussé sous les douches aussi, et j'espère que de là où tu es, tu n'en as pas manqué une miette. Si tu n'étais pas en train d'aller lorgner ce qui se passait du côté des play-offs aux USA. Pour les prochains matchs je te garde dans un coin de mon coeur, bien au chaud, dans l'action. Tu seras cette petite pensée que je pourrais choyer, souvent, maintenant et où que j'aille. Je te fais un gros, gros câlin d'équipière et d'amie, pour toutes les fois où je ne l'ai pas assez fait. Ouwaaaa AnneSo... Pépé#1. Derrière toi et à jamais, désormais.
Bertrand Bertrand a écrit le 25 avril 2010 à 17 h 53 min
Cette photo résume a elle seule ce que tu etais,meme s'il m'est encore difficile de parler de toi a l'imparfait.Belle,le regard debordant de vie et d'intelligence,sensible,trop sans doute ,debordante d'energie,volontaire,passionnée,toujours disponible pour les autres. Tu me donnais sans cesse l'impression d'etre en decalage,portant un regard souvent dur mais tellement juste sur notre monde et notre mode de vie,toujours avec ton humour si particulier et que j'aimais tant. J'ai en tete tellement de fous rires partagés ,que ca en est douloureux aujourd'hui. Mes moments passés avec toi etaient toujours particuliers et precieux. Tu as été la pour moi dans mes moments de doute,comme toujours disponible,sensible et compréhensive. J'ai essayé d'etre la pour toi meme si nos chemins se croisaient moins depuis quelques temps. Je n'ai pas su voir comme beaucoup je le pense a quel point ton mal etait douloureux... Tu vas me manquer,tu vas nous manquer,mais j'espere surtout que tu es en paix,que tu as pu trouver un peu de douceur et de repos ou que tu sois. Bisou Anso.
guingan guingan a écrit le 25 avril 2010 à 17 h 08 min
J'ai appris ce vendredi cette terrible nouvelle qui fut pour moi un choc emotionnelle terrible et pourtant je ne l'a connaissait qu'a travers le sport, la derniére image de j'ai d'elle c'est un entrainement partager ensemble avant mon départ; une partie endiablée comme à chaque fois ou l'on veut gagner et on a gagner!!!! j'apprend aujourd'hui qu'elle n'est plus,j'ose a peine imaginer le déchirement pour ses proches et amis joueuse l'ayant connu mieux que moi,je pense à eux,à vous à ELLE. je garde en mémoire son sourire, son regard,ce fut une sacrée joueuse engagée, passionnée, que j'ai eu la chance de rencontrer. repose en paix ANSO. david