in the name of Anne-Sophie

Aussi choquant que ça nous paraisse tous, notre belle Anne-Sophie nous a quitté le 22 avril 2010, pour rejoindre une paix désormais éternelle.

Malgré l’immense peine qu’elle laisse derrière elle, c’est un mémorial sincère et souriant que se veut être ce site, témoin de l’image vibrante que nous garderons à jamais d’Anne-Sophie, un ange aux multiples facettes et qui savait si souvent rire de la vie.

Les témoignages déposés ici seront transmis à sa famille, et nous vous en remercions par avance.

Écrivez un nouveau message dans le livre d’or

 
 
 
 
 
 
 

Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
155 messages.
Lison Lison a écrit le 27 avril 2010 à 0 h 12 min
Coucou Miss, Je pense encore à toi et je pense que tu seras toujours dans un coin de ma tête et de mon coeur car une fille formidable comme toi ne devrait pas disparaître aussi tôt. Nous nous sommes affrontées sur les terrains de roller avant de rire et de partager de superbes moments en dehors de terrains et loin de la France. Vivre Narch avec une passionnée de hockey comme toi a été une expérience unique. Je suis super heureuse d'avoir fait ta connaissance mais je suis triste de voir le vide que tu vas laisser dans le petit monde du roller hockey féminin et dans mon petit coeur. Bon vent AnSo... Tu vas à tous nous manquer. Sincères condoléances à la famille et à Guillaume. Affectueusement, Elise #33
sandrine sandrine a écrit le 26 avril 2010 à 23 h 36 min
Ann-so, je ne comprend pas, mes parents non plus. Je repense a toutes ces annees, qd tu venais faire tes devoirs chez nous a la campagne, mon admirantion qd je voyais tes dessins, la gamelle et les cabanes au sillo. Tes histoires flipantes dans la petite maison au fond du jardin...Dis on en a des souvenirs enssemble, Guillaume au fond du jardin SAndrineeeeeeeeeeeeeeeee ou les YAKALAHIHOU..Toute la famille et moi meme sommes extremenent pener de cette nouvelle et toutes nos condoleances a la famille Duserre de notre part. guillaume, on pense tres foirt a toi!! En tout cas Ann-so tu resteras a tout jamais dans mes meilleurs souvenirs et dans mon coeur, j espere que tu as trouve la paix que tu cherchais. Tu vas tous nous manquer. Sandrine
Denis Denis a écrit le 26 avril 2010 à 23 h 04 min
Me voila totalement orphelin , après avoir perdu mon Papa Hockey en la personne de Thierry Monier c'est AnneSo qui se fait la malle sans prévenir. Je perd une amie avec qui je travaillai avec plaisir , tout en rigolant , déconnant , en se tapant des barres sur MSN jusqu'à deux heures du matin. Le site du COC ne changera plus jamais de look , afin d'honorer sa mémoire , en effet beaucoup l'ignore mais la belle avait un sacré coup de palette graphique et un super sens de l'esthétisme. Cela va devenir dur d'aller à la patinoire sans pleurer , une larme pour AnneSo , une larme pour TM et on commente pour eux !!!!! TU ME MANQUES DEJA !!!!!!
Annabelle Annabelle a écrit le 26 avril 2010 à 23 h 02 min
Anne So, J'ai eu du mal à trouver les mots. Et ce soir, j'ai vu une étoile dans le ciel... Elle brillait fort... Je me suis dit que c'était toi qui nous faisait un de tes si jolis sourires. Je voudrais te dire que je suis fière d'avoir été, au moins pendant quelques mois, ta coéquipière. Tes slaps nous manqueront, tu nous manqueras, tu nous manques déjà. Affectueuse pensée pour toutes les personnes qui ont croisés Anne Sophie ici bas et qui ne peuvent qu'être attristées de cette disparition précoce. Annabelle
Maggy Maggy a écrit le 26 avril 2010 à 22 h 04 min
Je t'ai connu il y a 2 ans par le hockey. Adversaire en roller, coéquipiére en glace avec Viry, tu etais une fille au top!!! Avec Ninie, on venez te voir jouer à Villeneuve juste pour le plaisir de te voir patiner (enfin si tu avai envie) lol Lorsque j'ai appris la nouvelle: LE CHOC je n'y croyai pas, puis le match de glace contre St Ouen est arrivé. Lors de la minute en ton souvenir, ton maillot vide au centre du cercle, nous a fait prendre conscience de cette dure réalité. Tu étai parti là heut, rejoindre les Anges du hockey!!On a joué le match pour toi et rien que pour toi Anso. Tu as du rire en voyant que je ne savai toujours pas freiner!!! Puis la bière de fin de match pour toi aussi. et le coach sous la douche (enfin presque il bouger trop on lui a verser 3litres d'eau)!!! tu aurai sans doute apprécié son t-shirt mouillé!!. J'espere que tu as trouvé la paix que tu chercher, une grande et belle patinoire où tu va pouvoir t'éclater avec des stars du hockey 😉 je ne t'oublirai pas anso!! comme l'a ecrit pépé, je te fait un gros calin de hockeyeuse et d'amie. repose en paix anso maggy #9
claudius claudius a écrit le 26 avril 2010 à 20 h 10 min
Quand on perd un ami C'est peut-être qu'il dort Dans un autre univers De gel et de bois mort Dans un autre décor Simplement affaibli Quand on perd un ami Son âme se décolle Comme un papier jauni Papyrus d'école C'est que l'on a grandi Quand on perd un ami De la lumière subsiste Comme dans un tamis Après que le cambiste Ait déserté la salle Quand on perd un ami Chacun a fait sa part Dans le jour indolore Et dans l'air inodore Repose sur le pourpre Entouré des siens Et pas même un chien Pour lécher sa paume Son bras recourbé Quand un ami s'en va Disparaît de son lit Par de nouveaux sherpas Pour de nouveaux pays Peut-être n'est ce pas Ce qu'on nous a dit Si là-bas il fait froid Comme il le fait ici Quand on perd un ami Qui le découvrira ? Fakir embaumé Transpercé de pointes Et lorsque le jour pointe Pas même un drap Pour cacher ses yeux Quand un ami s'en va "Quand on perd un ami"paroles & musique Gérard Manset - 2004
Antoine Laverny Antoine Laverny a écrit le 26 avril 2010 à 19 h 45 min
Je n'ai appris cette terrible nouvelle que ce week end, voila pourquoi mon message arrive si tard. Je ne t'ai pas beaucoup connu ou du moins mes souvenirs sont trop loin, mais je voulais dire que je pense très fort à toute ta famille et en particulier à Guillaume celui que j'ai le plus connu. Tu avais la joie de vivre j'ai beaucoup de mal à comprendre. REPOSE EN PAIX Anne Sophie.
Allen Allen a écrit le 26 avril 2010 à 19 h 28 min
I had the all-too-brief pleasure of meeting Anne-Sophie when she stayed a few days with me in New York, through the intermediary of her brother, to whom I am grateful for the opportunity he gave me to know her. That visit was a short but delightful one, and the stories she told me then have stayed vivid in my memory through the many years since. My heartfelt condolences go out from the other side of the ocean to all those who loved her. Allen
Rim Mabrouk Rim Mabrouk a écrit le 26 avril 2010 à 19 h 11 min
Anso Anso Anso quoi te dire Anso sauf que je ne comprends pas ! J’étais ton amie… Et maintenant plus rien… Je suis tellement malheureuse sans toi… On s’appelait tous les jours pour un oui, pour un non, pour rien mais tous les jours. On se disait que la vie était nulle et on essayait de se remonter le moral et de croire que parfois elle était belle… Tellement de souvenirs ensembles ces 2 dernières années où l’on s’est connu et où l’on a réussi à créer un vrai lien d’amitié… Tu me disais que tu n’avais pas d’amis (es) et je n’en avais pas non plus et on s’était trouvé. On avait tellement de projet ensemble, je t’ai emmené à Dubaï nos dernières vacances, tu m’avais promis de m’emmener découvrir les Etats-Unis, on voulait faire pleins de choses ensemble. Rien que cet été on avait le « championnat du monde de la Gare de Lyon » des trucs qui peuvent sembler aux autres que c’était n’importe quoi, mais nous ça nous éclatait. Je n’oublierai jamais notre week-end à Tours chez Lulu l’an dernier avec toute notre équipe de VDR où nous avons fêté notre titre tu étais trop géniale Anso. Tous les week-ends où l’on s’est retrouvé toutes ensembles à délirer et avec des putains de barre de rire ! J’ai passé mes dernières vacances avec toi et je t’ai vu heureuse, souriante et belle. Juste la photo qu’on avait faite ensemble au bord de la piscine tu m’avais dit : comment on est trop belle ! Oui Anso tu étais belle à l’extérieur et à l’intérieur… Le dernier jour tu m’avais dit, bon là je vais me calmer parce que j’ai plus de sous, mais tu es quand même descendu à la superette du coin pour acheter du chocolat des « US » pour Guillaume ton frère adoré. Tu me parlais tout le temps de lui, non stop, de vos vacances, de vos matchs, des disputes que Guillaume avait avec Bidou (Julien) sur la glace, qu’ils se frittaient tout le temps et que tu les entendais de l’autre bout jusqu’en remontant sur le banc et que toi t’avais juste des barres de rire. Un jour tu m’avais proposé de venir te voir jouer avec Guillaume avant le match sur la glace Guillaume a jeté les gants et t’a mis KO ! T’étais juste pété de rire. T’avais tellement de passion, tu étais très intelligente, t’étais super belle en un mot tu étais juste parfaite Anso mais ça tu le savais pas… J’ai tellement de chose à raconter Anso tellement… Je crois que je n’ai jamais été aussi malheureuse de ma vie qu’en ce moment, tu me manques Anso, tu me manques énormément… Pourquoi t’es partie si vite… Pourquoi ! Putain ! Rim ton amie
Laura Laura a écrit le 26 avril 2010 à 18 h 43 min
Anne-so, on s'est connues au camp de hockey à Villars, il y a de ça deux ans, ça a été un grand honneur et une grande joie de te connaître, j'ai encore énormément de peine à y croire, je suis sous le choc comme la plupart d'entre nous je suppose. Même à 500km je ne pourrais t'oublier, je garde de toi de merveilleux souvenirs, ça à été un énorme plaisir de te connaître, toi et ton merveilleux sourire, cette joie que nous as apporté durant ces camps, cette passion pour ce magnifique sport. Je me souviens encore de ces camps pendant lesquels tu nous as tellement fait rire, en particulier lorsque tu t'es mise à danser la tecktonik, oui, oui. De superbes souvenirs. Tu me manques anne-so j'aurais tant aimé te revoir à nouveau sur la glace, avec ton style si particulier, tes magnifiques gants roses, tes petites mimiques si drôles. Mes sincères condoléances à toute la famille, il n'y a pas que le hockey français qui est derrière anne-so, tout le hockey suisse qui à eu cet honneur de croiser sa route est également derrière vous. Repose en paix.
Tiffany Tiffany a écrit le 26 avril 2010 à 18 h 26 min
Je repense à anneso, à la première fois où je l'ai vu, à Villars, au 1er camp de hockey... la deuxième fois, encore à Villars! J'ai partagé deux semaines seulement avec elle, mais j'en garde de très bons souvenirs... sincères condoléances à la famille et à ses proches! une étoile de plus a rejoint le ciel...
Maud Maud a écrit le 26 avril 2010 à 17 h 35 min
Anne-So, on s'était rencontrée au stage de Villars il y a deux ans. On n'a passé qu'une petite semaine sur la glace ensemble mais tu es une personne qu'on ne peu oublier une fois qu'on a croisé ta route. C'est dur d'apprendre une telle nouvelle. L'image que je garderai de toi c'est celle d'une personne pleine de vie, une sacrée patineuse avec ta superbe culotte blanche et tes gants roses. Toutes mes condoléances à ta famille. Repose en paix.
audrey audrey a écrit le 26 avril 2010 à 17 h 27 min
Anne-Sophie et moi étions à l'opposé l'une de l'autre. Moi, casée, des enfants, genre classique. Anso, libre comme l'air, pleine de fantaisie, de sarcasmes et de distances par rapport aux choses de la vie. Ce qui fait que nous n'étions pas toujours d'accord, mais nous nous sommes rejointes sur d'autres questions. Le hockey nous réunissait chaque lundi soir, pour les matches le week-end, nous avons fêté nos anniversaires ensemble en novembre. Nous parlions de tout, parfois de rien en même temps. C'est là que c'est terrible pour moi, cette chose, car j'ai vu, j'ai su, je n'ai rien vu et je n'ai rien su. J'ai admis son entière liberté à être elle-même, ses angoisses, sa vie quotidienne, ses rires. C'était mon plaisir. La voir aller. Parfois un peu frustrant, parfois désopilant. Mais elle est une belle histoire pour moi, je la garde comme telle dans mon coeur, dans mon esprit. A une fille discrète. J'observe en sa mémoire le silence.
Jansen Jansen a écrit le 26 avril 2010 à 17 h 21 min
Un choc écrasant absolu. Je voudrait d'exprimer mes plus profonds et sincères condoléances à la famille Duserre et à tous ceux qui ont été touchés par cette lourde pertes. Il a été un honneur et un plaisir au cours des 3 dernières saisons pour être en mesure de partager la glace avec un tel concurrent féroce. Bien sûr, lorsque elle jouait avec les Caribous de Courbevoie (D4-Vétérans), elle était le plus petit joueur sur la glace, mais elle a participé aussi forte que les plus grands joueurs sur la glace et son esprit de compétition et sa ténacité a été un source d'inspiration à moi, et bien sûr aux autres. Anso a emporté avec elle un grand amour du jeu d’hockey sur glace et elle le portait toujours sur ses épaules pour tout le voir – on le sentait et je dois dire... que c’était contagieux. Une énorme source d'inspiration. C'est avec un cœur lourd que je dit au revoir à toi. Tu as inspiré plus de personnes que tu ne sauras jamais avec ton amour du jeu et ton comportement - tes gants roses et ton “breezers” blanc – tu nous manquera. Il ne sera jamais la même. RIP #90 Jansen #61
Alexandre Alexandre a écrit le 26 avril 2010 à 17 h 12 min
C'est avec une grande émotion que j'ai appris cette triste nouvelle et je tiens à m'associer à votre peine dans cette tragique et douloureuse épreuve. Je connaissais Anne Sophie que par sa passion du sport et plus précisément du hockey mais aussi de la photo qu'elle nous faisait partager pour notre plus grand bonheur. Une fille dynamique et toujours souriante. Mon coeur pleur auprès des vôtres et les mots me manquent pour l'exprimer pleinement. Repose en Paix Anne-so. Je tiens aussi à exprimer toute mon amitié à ses proches et surtout à guillaume. Alex#21
Benjamin Benjamin a écrit le 26 avril 2010 à 16 h 30 min
Anne-So, les mots me manquent... Je ne sais quoi dire... Tu restera dans ma mémoire pour toutes ces choses qui te caractérisent... Un look, un sourire, un style de jeux bien à toi, notre photographe, ... Tout ce que je te souhaite désormais c'est de reposer en paix. Toutes mes condoléances à ta famille. Benjamin
Kim Kim a écrit le 26 avril 2010 à 15 h 19 min
Te voilà au pays des merveilles, le lapin blanc il est comment ? ... Avec tes fringues improbables et tes casquettes NHL en veux tu en voilà, ouai t'etais quelqu'un de special...finalement, discuter sur le chemin du club , ça crée plus que des liens, on en aura eu des heures à se poiler, à chialer, à refaire le monde ... c'est plus pareil forcément.ton humour, aussi débile que le mien va me manquer.. la photo , le hockey, tes bouquins sur le poker,la peinture, la couture, tu avais tellement de talents ! J'espère que tu es enfin sereine. zanne
Font Sandra Font Sandra a écrit le 26 avril 2010 à 14 h 52 min
Toute mes condoléances et mille pensées à la famille. Je t'ai connu au hockey. Tu étais une fille formidable, tu nous manques déjà, je garderai au fond de mon cœur de très nombreux souvenirs de nos moments passés ensembles. Repose en paix... Énormes bisous
Fago Fago a écrit le 26 avril 2010 à 14 h 35 min
Il y a même pas un mois, on parlait de cet été, des moments qu'on allait passer, on tripait sur les moments déja vécus... J'aimerai seulement te dire que tu resteras toujours dans mon coeur et que je ne t'oublierai jamais ! Je te verrai toujours comme cette nana pleine d'énergie, entière, avec un franc parlé incroyable, qui s'en foutait de ce que les inconnus pouvaient penser, ouais t'étais fascinante, putain qu'est ce qu'on t'aime ! Ton rire, nos danses à l'arriere du mini van, chausser les rollers avec toi vont me manquer.... je suis tombée sur une photo ou on est avec val et sandra à la fin d'un match de glace avec Saint ouen, et je me souviens on avait perdu, t'étais tellement en colère, t'avais tout balancé, et puis on avait pris cette photo ! J'ai trouvé celle aussi au fond du van, je me suis d'abord effondrée en la voyant, puis j'ai sourit parce que c'est de ces images la que je me souviendrai ! t'es une fille formidable, et je t'aime anso, tu vas énormément me manquer. Narch sans toi, ça sera plus pareil, ça sera vraiment dur sans toi, mais on va allez niquer ces ricaines rien que pr toi, je sais que c'est ca que t'aurai aimé ! et on te fera vivre a travers nos souvenirs... Good bye Anso, repose en paix la haut, tu seras toujours en moi Mes sincères condoléances à ta famille, et un message plein de tendresse
K-ro K-ro a écrit le 26 avril 2010 à 14 h 21 min
Anne-So, Cette terrible nouvelle si improbable a mes yeux me laisse sans voix. Je pense bien sur a ta famille, a Guillaume, mais surtout a toi. Tu vas terriblement me manquer Anne-So. Meme si je ne te connaissais que depuis 2 ans, on avait partagé pas mal de choses et on devait encore en partager. Qui va me botter le cul comme tu savais si bien le faire pour que j'avance ? Il y a peu (si peu...) encore je te disais que tu serais fiere de moi. Et j'espere que tu le seras de la haut. Qui me filera des conseils en photo ? Qui me fera hurler de rire avec ses repliques mordantes et ses mille histoires ?Avec qui je vais aller la manger cette fichue poutine ??? et qui va enfin me faire comprendre les regles du foot americain ? Avec qui je vais commenter sur les photos de hockey des autres ? Qui me raconteras les potins de la patinoire ou m'enverras une tonne de mail juste pour discuter pendant la journée? Tu etais tout ca pour moi et bien plus encore. 1001 activités, toujours dispo, un sourire contagieux, belle et intelligente...Bref une belle personne et je suis fiere de t'avoir connue. Tu seras a jamais dans mon coeur et dans mes photos. Dire que les series ne sont meme pas terminées... Tu me manques Anne-So, deja et pour longtemps, comme tu manqueras a de nombreuses personnes ici. RIP. K-ro