in the name of Anne-Sophie

Aussi choquant que ça nous paraisse tous, notre belle Anne-Sophie nous a quitté le 22 avril 2010, pour rejoindre une paix désormais éternelle.

Malgré l’immense peine qu’elle laisse derrière elle, c’est un mémorial sincère et souriant que se veut être ce site, témoin de l’image vibrante que nous garderons à jamais d’Anne-Sophie, un ange aux multiples facettes et qui savait si souvent rire de la vie.

Les témoignages déposés ici seront transmis à sa famille, et nous vous en remercions par avance.

Écrivez un nouveau message dans le livre d’or

 
 
 
 
 
 
 

Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
155 messages.
Ton Frère Ton Frère a écrit le 22 mai 2010 à 1 h 33 min
Ca va faire 1 mois cette nuit, 1 mois que t'es partie. J'ai l'impression que ça fait 1 an que tu m'as quitté! Ce soir c'est plus dur de faire semblant, de faire croire que tout va bien! Parce que jrepense à tes derniers appels au secours auxquels je n'ai pas répondu. Parce que je me dis qu'égoïstement, j'aurai pu retarder l'échéance et te garder encore qq mois auprès de moi. J'écris ce message en pleurant, juste pour te dire que tu me manques. Que ça fait 1 mois et que je sais pas comment je ferai pour vivre avec ça pendant encore 50 ans. J'espère que tu nous entends, que tu nous lis, que tu nous vois. Et sache que le jour où jte croise tu vas prendre cher! D'ici là prends soin de toi, en espérant que ça se passe mieux que pour nous rester ici bas...
DUSERRE Gérard et Lucile DUSERRE Gérard et Lucile a écrit le 21 mai 2010 à 20 h 01 min
Lucile et Gérard Duserre, parents d’Anne-Sophie, remercient très sincèrement et très profondément les personnes si nombreuses qui sont venues sur ce site apporter de touchants témoignages d’affection et d’amour à leur fille. Ces lignes sont un grand réconfort pour nous et nous les conserverons toujours comme un témoignage de la reconnaissance des grandes qualités humaines d’Anne-Sophie, qui avait tant d’ami(e)s qui la pleurent avec nous aujourd’hui. Malgré son apparence si gaie, si joviale, nous savions combien elle souffrait de plus en plus souvent de troubles qui la plongeaient parfois dans des moments de profond désarroi, que nous avons été peut-être bien peu à connaître. Elle était parfaitement consciente elle-même de cet état qui progressait et elle a trouvé la paix qu’elle souhaitait. Nous voulons aussi vous remercier pour votre participation à la cérémonie et pour toutes les fleurs que vous lui avez apportées. Nous savons que nombre d’entre vous sont allés par la suite lui rendre visite au cimetière, ils ont ainsi pu voir la montagne de fleurs qui la recouvre encore. Si les ami(e)s qui avaient attaché une petite crosse constellée de signatures n’ont pas vu la crosse au cimetière, qu’ils soient rassurés, nous l’avons prise chez nous afin qu’elle ne disparaisse pas avec les fleurs lorsque celles-ci seront fanées. De même pour un palet qui a été déposé plus tard. Merci à tous ses amis et amies, ceux de l’école primaire, de Pompidou et de Paul Lapie, ses collègues de bureau, ses collègues du club de couture, ses collègues de sport des différents clubs de hockey et de roller, COC, St Ouen, Villeneuve, Nice, Viry, Garges, Lille, Moreuil, Seynod Rith, Maisons-Laffitte et bien d’autres encore, qui ont témoigné leur affection par des lignes émouvantes et tant de fleurs. Gérard & Lucile Duserre
iuna iuna a écrit le 16 mai 2010 à 19 h 33 min
encore un petit mot. je pense toujours fort à toi. j'ai retrouvé dans des cartons, souvenirs de ma chambre chez mes parents, une pochette plastique avec la toute première version du bêtisier, imprimée, le petit mot d'entrée, tes commentaires sur chaque boulette, nos fous rires... comme je regrette que le site ne fonctionne plus, j'y aurais passé la soirée. petit clin d'oeil du destin, je ne range pourtant JAMAIS mes vieux cartons, question de principe. pense à nous, veille sur nous de là où tu es, tu veux bien ? je pense aussi fort à tes proches.
Marie Laetitia Marie Laetitia a écrit le 13 mai 2010 à 10 h 56 min
Malgré de nombreuses années sans nous revoir, je garderai toujours le souvenir de nos répétitions laborieuses au piano. Et oui, nous avons bien du embêter nos voisins quand, petites, nous faisions nos premières gammes au même moment à 3 étages d'intervalle dans l'immeuble ! Et ensuite quelques réussites lors des fameux concours de piano à 4 MAINS auxquels nous préparait Marinella... Un souvenir certes, mais aussi une autre facette que celles décrites par tes très très très nombreux amis présents ici et par la pensée. Je regrette de ne pas avoir gardé le contact car tu sembles avoir apporté beaucoup de joie, de bonheur et de rire autour de toi. Je pense bien à toi ainsi qu'à toute ta famille. MLM
Tony Rivoire Tony Rivoire a écrit le 11 mai 2010 à 12 h 03 min
Anneso, J'ai mis longtemps à t'écrire .Je refusais d'y croire. Nous nous sommes connus aux Frenchies,au Canada puis en Floride.Nous partagions l'amour du sport en général et du nôtre en particulier.Tu m'avais promis que l'on se rencontrerait sur un tatami.Je sens encore la douleur des "tapes" amicales que tu me donnais en éclatant de rire.Elles me manquent déja. Tu as choisi de rester belle et jeune pour l'Eternité.C'est le souvenir que je garderai de toi dans un coin de mon coeur. Je suis heureux de t'avoir rencontrée. Je pense trés fort à tes parents,à tes frères et à tous ceux qui t'aiment. Tu peux voir ici combien ils sont nombreux. Tony (Spiders 41 )
F F a écrit le 10 mai 2010 à 14 h 23 min
Je te refais un petit coucou, car je me dis que ça m'aiderai un peu à atténuer mon chagrin... Samedi j'avais match au roller...ils avaient pas prévu la minute de silence pensant que c'était valable que le we dernier...trop nazes ces arbitres, ils avaient rien compris ! Mais je peux te dire qu'elle a bien eu lieu... 🙂 Pendant cette minute là je te parlais, persuadé que tu m'entendais ! Sinon As tu vu ce but avec M. ?! ouais celui la je te l'ai dédicacé ! Il était trop beau en plus, j'espère que t'as aimé ! Je pense que je vais continuer à te parler dans les moments clés de ma vie, surtout ceux du hockey... parce que je suis sure que tu suivras ce qu'il se passe de là haut pour nous tous...! J'allais oublier de te dire MERCI pour cette belle photo que tu as prise de tu sais qui, tu sais où ! à chaque fois que je la vois je pense à toi, et quand tu m'avais montré cette photo avec un grand sourire, sachant à l'avance que j'allais KIFFER ! anso repose en paix, on t'oublie pas ici, on te fera vivre à travers nos aventures !
FIL FIL a écrit le 8 mai 2010 à 7 h 54 min
Je viens d'apprendre la nouvelle et je n'arrive pas à y croire, toi qui semblait croquer la vie à pleines dents. Tes superbes photos et ta rage de vaincre vont beaucoup me manquer. Bises, FIL.
Ulrick # 7 Ulrick # 7 a écrit le 7 mai 2010 à 22 h 36 min
Aujourd'hui... Nous avons dit au revoir.... une dernière fois a notre amie AnSo… Jusqu'a ce jour, je n'ai pas trouvé les mots pour exprimer ma peine, mon regret de te savoir partie. Merci à ceux qui ont pu, qui ont su lui rendre un dernier hommage Que de regrets de n'avoir gardé trace de nos nombreux échanges... Plus jamais MSN ne bipera te tes interventions sympathiques, caustiques et souvent pleines de bon sens... Tu laisses un grand vide derrière toi ! J'espère que tu as fais le bon choix et que tu es plus heureuse comme cela Et s'il n'y a pas de hockey encore... Ou tu as décidé d'aller... ca m'étonnerai que l'on ne n'entende pas parler prochainement! Repose en paix, mon amie, Je t'embrasse Ulrick
Eléonore Eléonore a écrit le 7 mai 2010 à 19 h 50 min
Allez je me lance. Je n'ai pas réussi à écrire avant, ne voulant pas que cela devienne réalité surement. Mais maintenant que l'enterrement est passé, il faut bien se rendre à l'évidence. C'était tellement dur de te dire au revoir anneso. Il me reste plein de bons souvenirs mais j'aurais tellement aimé qu'on s'en créé encore plus. On venait juste de se retrouver par facebook, et facebook m'apprend ton décès... cette ironie t'aurait fait rire j'en suis sure ! J'espère qu'au moins maintenant tu as ce que tu attendais, que tu es en paix. Je ne peux pas m'empecher de me dire que la vie aurait pu s'améliorer et te rendre heureuse un jour... mais tu avais surement tes raisons que toi seule peut comprendre. De toute façon c'est ton choix et on ne peux que le respecter, malgré tout la tristesse que tous tes proches ressentent. Tu devais te sentir seule et pourtant vu le nombre de personnes présentes aujourd'hui, tu étais aimée par énormément. Je te souhaite une belle après-vie, quoique cela soit. tu me manqueras.
Eric (#33) Eric (#33) a écrit le 7 mai 2010 à 12 h 52 min
Chère Anne-So Ma mémoire me fait défaut. Je ne sais plus bien quand tu es apparu à la section Loisirs-Vétérans, mais il y a longtemps. J'ai cette première image d'une jeune fille qui tient une crosse et qui avait une grande volonté. Je te revois, volontaire et qui à force d'entrainement, de séances publiques, élevait son jeu sur la glace petit à petit. Je me souviens que pendant une saison, tu avais tellement fait partager ta passion, qu'une ligne complète de joueuses faisait partie de l'équipe. A ce moment là, pour la première fois, je me suis dit qu'une section féminine allait voir le jour à Courbevoie. Un jour, elle existera et quelque part tu en auras été une pionnière. Je me souviens bien sûr du temps passé à cirer le banc en discutant. Je crois que c'est sur ce banc en attendant de se jeter sur la glace que je t'ai connu un peu plus, au détour d'un commentaire sur le jeu, sur l'actualité, sur ton championnat roller, sur un peu tout. On rigolait pas mal des fois. Au fur et à mesure, tu étais devenu l'un de ces coéquipiers qui font décrocher du train-train quotidien pour aller à l'entrainement : si elle est là, je vais venir, ce sera sympa ! En match, chaque but ou passe décisive que tu faisais comptait double pour l'équipe et nous remotivait tous. Je crois me souvenir de ton premier but avec nous où tout le monde t'acclamait et tapait à tout va sur la balustrade. Je souris des quelques stratégies improvisées que nous avons essayés de temps en temps, toujours innovante, dans le jeu, jamais prévues, peu efficaces, parfois si, mais toujours amusantes. Nos matchs, nos entrainements, le jeu sont maintenant difficiles mais tu es et seras toujours là dans nos efforts à l'image de ceux qu'il fallait faire pour revenir en zone défensive. Beaucoup de souvenirs de hockey.
NOURY Véronique NOURY Véronique a écrit le 7 mai 2010 à 11 h 06 min
Anne Sophie, je ne te connaissais mais avais entendu parlé de toi dans la famille du roller hockey. Toutes mes pensées vont vers les tiens. Les mots me manquent mais n'oublierais pas dévoquer ton souvenir lors des 2 matchs : féminines et seniors Elite qui auront lieu ce week-end à ANGERS. Tout le club des HAWKS d'ANGERS se joint à moi pour te dire au revoir V.NOURY, secrétaire générale du RILH et secrétaire du club HAR d'ANGERS
Francis Francis a écrit le 6 mai 2010 à 22 h 05 min
C'est toujours dur, surtout qu'on ne c'était pas vu depuis un bon moment. Et bien voilà, tu es parti. Que le seigneur de garde Anne-sophie. Bizzz Bye
FRANCOISE FRANCOISE a écrit le 6 mai 2010 à 17 h 46 min
Ma chère petite Anne-So, Que c'est dur pour l'ancienne secrétaire de ton labo de R&D de prendre la plume et te dire ce que je ressens ; mais il faut que je le fasse, c'est un besoin. Pour moi, tu es toujours là ; on s'est revues toutes les 2 avant Noël de l'année dernière, on avait parlé, de toi, de moi, de ce que je devenais depuis mon départ en longue maladie ; toujours à l'écoute de ce que je te disais, t'étais presque la fille que je n'ai jamais eue. Tes paroles de réconfort, de gentillesse quand t'arrivais au bureau pour me dire :"j'ai oublié mes notes de frais", et que je te répondais "t'as gagné au loto ou quoi, t'as pas besoin de fric toi ?" ; plein de souvenirs me reviennent en tête, tes cheveux bleus (on avait rigolé comme des malades toutes les 2), mes coups de gueule aussi... mais tu comprenais toujours pourquoi je râlais ; et puis là, plus rien ... on s'était pourtant dit qu'on gardait le contact, mais je pensais pas que les mois passeraient aussi vite. Ces quatre années passées à côté de toi, je les oublierai jamais. J'espère juste que là où tu es, t'es plus heureuse ; c'est bien dommage qu'on ait pas eu le temps de parler encore plus toutes les 2, je t'appréciais énormément, pour moi t'était une "ingénieur pas comme tout le monde". Je sais qu'on se reverra un jour, demain en tous cas pour te dire au revoir. Je t'embrasse de tout mon coeur, et présente mes plus sincères condoléances à ta famille. Et comme j'aime tellement ma Bretagne (j'ai toujours gardé les photos que tu m'avais envoyé de l'ile d'Hoédic en 2005), je te dis KENAVO. Pourvu que tu aies trouvé le bonheur. GROS GROS BIZHOUS.
M. M. a écrit le 6 mai 2010 à 15 h 59 min
Anne-So, Je ne m'y fais pas. Avec le temps peut-être je finirai par y croire, mais là non. Demain peut-être ? Je repense à toi, souvent : tu ris. Je nous vois en train de délirer sur une connerie avec J. et M., je te vois éclater de rire ! Puis je me dis que tu n'est plus là, je revois J. m'annoncer la mauvaise nouvelle, et je ne m'y fais pas. Avec le temps, demain peut-être ? M.
L'atelier couture L'atelier couture a écrit le 6 mai 2010 à 13 h 43 min
La vie ne tient qu'à un fil. Le fil s'est cassé net...coupé par un coup de ciseaux malencontreux. Certaines, parmi nous, avions l'âge d'être ta mère. Nous aurions pu raccommoder, repriser les accrocs de ton âme, surjeter l'effilochage de ton coeur et embellir ton quotidien de rubans et de dentelles. Les petits bouts de tissus laissés derrière toi, qui n'intéressaient personne, contiennent à eux seuls, maintenant, toute une histoire. Ces fibres, tel un patchwork, parleront de toi et tisseront, au fil du temps, ton souvenir.
Jacqueline Jacqueline a écrit le 5 mai 2010 à 22 h 27 min
Difficile de réaliser et d'accepter le départ de quelqu'un si jeune et plein de vie. Il ne reste que les petits bouts de tissus que tu m'avais donnés. Ils sont aujourd'hui porteur de souvenirs. Jacqueline
domalain patrick domalain patrick a écrit le 5 mai 2010 à 17 h 40 min
patrick appris cette nouvelle mais ne voulait pas le croire mon fils anthony vous aimait tellement elle l adorait et lui aussi anne so aimait le jeu d anthony pour lui il a perdu une tres grande amie certainement pour lui c etait une grande soeur il me parlait souvent de vous mais moi helas sa maman je ne vous avais jamais vu surtout reposez en paix sinceres condoleances a ses proches patrick domalain therese et nicolas frere d anthony
maureen maureen a écrit le 5 mai 2010 à 16 h 21 min
anne-so je t'ai pas connu depuis longtemps, je te vois que au hockey. j'ai appris ta mort pendant les finals minines et au départ je ne l'ai pas crut car a chaque que je te voiyait tu avais tout le temps le sourire =) mais quand on a mis dit que c'était pas une blague j'était triste . tu vas nous manquer anne-so . =(
LoL LoL a écrit le 4 mai 2010 à 23 h 34 min
Je rentre du sport, ma femme regardait mon facebook, et là, c'est le drame... Ansofi, on s'était rencontré à Sophia, et on avait bien rigolé, tu m'avais soutenu quand je déménageais pour le grand nord de grenoble, c'était il y a 7 ans, les barbecs défilaient ! Depuis, nous gardions le contact, juste pour savoir ce que nous devenions... Et là, comme un con, j'ai les mots qui me manquent... mes belles phrases se tarissent. Profite bien de la patinoire des White Angels là haut pour peaufiner ton entrainement ! Mes pensées vont aussi à la famille et à tous ceux qui t'ont aimé un jour. Ciao Ansofi !
Laurent Laurent a écrit le 4 mai 2010 à 17 h 59 min
J'ai eu le bonheur de te connaître, toi et Sab, au temps où nous faisions nos fameux bêtisiers. Franchement, je n'ai jamais connu une personne avec autant d'humour. D'ailleurs les anges vont bien se marrer avec toi... J'ai une pensée émue pour tous tes proches, et je suis de tout coeur avec eux dans cette terrible épreuve. Mais ne t'inquiète pas, on se reverra. Ton Lolo